« Quel que ce soit l’endroit où on gare le van, c’est simplement parfait »

« Quand j’ai commencé, je n’avais même pas d’appareil photo, j’utilisais mon portable », explique Malin Fränberg. Devenir créatrice de contenus n’a pas été de tout repos pour Malin. Afin de parvenir à lancer sa plateforme, elle a dû effectuer toutes sortes de petits boulots. Mais elle ne regrette pas d’avoir suivi son cœur et d’être devenue indépendante. « J’étais arrivée à un stade de ma vie où j’étais épuisée, j’avais besoin de faire autre chose. Alors, j’ai démissionné et j’ai déménagé en Australie. » 

Un changement de mode de vie qu’elle accueillit à bras ouverts. C’est en Australie qu’elle a découvert le surf : « J’avais déjà essayé le surf avant, mais j’ai vraiment appris là-bas. Et c’est là que j’ai décidé de surfer 100 jours par an une fois de retour en Suède. Et c’est exactement ce que j’ai fait. »

Aujourd’hui, Malin et son conjoint gèrent une entreprise de stratégie numérique à Stockholm. Malin est cheffe cuisinière qualifiée, créatrice culinaire et photographe. Philip est réalisateur et photographe. « Nous travaillons essentiellement avec des entreprises dans les secteurs de l’alimentation et des activités en plein air. Nous créons des expériences visuelles, des films et des photos dans lesquels nous essayons de raconter des histoires positives », dit Philip.

Pour Malin, la création de contenus est un véritable mode de vie. « C’est une alliance entre travail et loisir. Pour le meilleur et pour le pire. Mais ça nous donne aussi l’opportunité de faire ce que nous avons envie de faire, comme voyager et surfer », explique-t-elle. L’automne dernier, le métier de rêve de Malin et Philip a revêtu la forme d’un road trip à destination des îles Lofoten pour collaborer avec KnowledgeCotton Apparel. « Ce projet nous a non seulement donné l’opportunité de combiner deux de nos grandes passions, le surf et la nourriture, mais aussi de nous rendre dans l’un des endroits les plus cool du monde pour surfer, cuisiner et randonner pendant deux semaines. »

Leur choix initial s’était arrêté sur l’Islande, mais les mesures sanitaires liées au Covid les ont finalement incités à mettre le cap sur les îles Lofoten. En compagnie de leur chien Bibi, c’est à bord d’un van débordant de vivres, de vêtements et de planches de surf que le couple a entrepris ce périple de 1384 kilomètres de Stockholm jusqu’aux îles Lofoten, au nord de la Norvège : un lieu que Malin connaissait déjà, mais une grande première pour Philip.

« C’était dingue, j’avais l’impression d’entrer dans un autre monde. Des vues à couper le souffle où que l’on regarde. J’avais envie de tout immortaliser et de faire voler mon drone en permanence », raconte Philip en riant.

« À notre arrivée, le soleil brillait et le thermomètre affichait 20 °C, (ce qui est très inhabituel là-haut). Nous avons eu deux superbes journées estivales, puis de fortes pluies, du vent et de la grêle », raconte Malin. 

À travers leurs images des Lofoten, Malin et Philip souhaitent rendre grâce à la majesté de la nature nordique, transmettre ce sentiment de liberté transcendant que vous éprouvez lorsque tout semble n’attendre que vous, et que la nature vous semble si proche.

« Là-haut, on n'a pas besoin de grand-chose. Pas besoin d’emmener beaucoup d’affaires avec nous. C’est vraiment la belle vie de voyager en van dans cette région. On s’arrête dormir où l’on veut en chemin. On se lave dans l’eau glaciale des ruisseaux. « Quel que ce soit l’endroit où on gare le van, on se sent bien. ».

La collaboration entre Malin, Philip et KnowledgeCotton Apparel dure maintenant depuis deux ans et ne cesse de s’étendre. La grande confiance que leur accorde KnowledgeCotton Apparel est l’une des clés du succès de cette relation.

« C’est vraiment très agréable de travailler avec l’équipe de Knowledge. Ils sont ouverts aux idées nouvelles et ont envie de nous aider à produire du contenu sympa. Nous prenons vraiment plaisir à travailler avec eux et avons carte blanche pour donner vie à nos idées. »

« C’est une entreprise engagée, en première ligne, bien connue pour sa quête de durabilité. Mais on sent que c’est aussi une marque appréciée pour son authenticité et sa bienveillance. Ils sont crédibles. Personnellement, j’adore les vêtements Knowledge, j’en porte tout le temps. D’une part, parce que leur style me plaît beaucoup. Et d’autre part, parce que je sais qu’ils ont été fabriqués de manière responsable », explique Philip.

Agir de façon responsable et penser « durable », c’est important pour Malin et Philip. C’est quelque chose qu’ils tentent d’incorporer dans leur vie au quotidien :

« Nous achetons des produits d’occasion et biologiques à chaque fois que c’est possible. Mais nous nous efforçons surtout de moins consommer. Sur le plan professionnel, nous collaborons étroitement avec des entreprises sensibles à la notion de durabilité. Et nous mangeons presque exclusivement végétarien et bio. Nous refusons de travailler avec les entreprises qui négligent leur responsabilité ou ne correspondent pas à nos valeurs. »

Le couple nous a expliqué que les voyages en avion représentent leur plus gros défi parce qu’il faut pouvoir se déplacer d’un endroit à l’autre quand on veut surfer. Pour minimiser les trajets aériens, ils favorisent donc les destinations européennes et les longs séjours. Leur force : l’immense liberté que leur confère la possibilité de travailler où ils le souhaitent, quand ils le souhaitent. Mais aussi, le plaisir.

« On adore notre travail, donc on carbure. Jusque-là, nous avons presque toujours eu le privilège de faire des choses que nous aimons. Et ça se ressent dans notre travail. »

En matière de production de contenu, Malin et Philip recherchent toujours l’authenticité et la vérité.

« Nous essayons d’être aussi authentiques que possible dans tout ce que nous faisons. Quand nous avons besoin de figurants, nous ne partons pas à la recherche du modèle parfait. Nous faisons souvent appel à nos amis et à notre entourage pour obtenir un rendu réaliste. C’est aussi beaucoup plus simple pour nous de travailler avec des personnes qui partagent nos valeurs et avec qui on peut facilement communiquer. Malgré cela, l’objectif le plus compliqué à atteindre reste l’authenticité. Les gens nous demandent souvent comment se comporter ou quelle pose adopter. Nous leur disons qu’il leur suffit d’être naturel, de
flâner, se détendre et tout se passera bien. Quand on fait quelque chose avec authenticité, ça se voit tout de suite, c’est le cas de tous les films que l’on a réalisés pour Knowledge jusqu’à présent. Ça se ressent. »

Avant de leur dire au revoir, Malin et Philip ont évoqué avec un brin de mystère la suite de leurs projets avec KnowledgeCotton Apparel.

« Nous vous donnerons plus de précisions dans quelques temps. Mais nous pouvons déjà vous dire qu’il s’agira de quelque chose d’un peu plus estival, un contenu destiné à un public citadin et fêtard. »