C’est déjà en train d’arriver

C’est déjà en train d’arriver

Aujourd’hui, le 22 mai, nous mettons à l’honneur la Journée internationale de la diversité biologique. Comme cela n’a peut-être pas l’air d’être l’événement le plus marquant de l’année, soyons très clairs : la diversité biologique est une question de survie.

D’après les scientifiques, la Terre est à l’aube de sa sixième extinction de masse. Le nombre d’espèces dans le monde décline maintenant à un rythme alarmant en raison des activités humaines. Et c’est à la fois la nature et nous-mêmes que nous détruisons ainsi. D’ici seulement quelques années, les deux tiers des animaux de la planète auront complètement disparu.

L’humanité dépend totalement du bon fonctionnement de l’écosystème. C’est la base de notre existence, pour l’eau, la nourriture, les médicaments, les vêtements, l’énergie et bien plus encore. En tant qu’êtres humains, mais aussi en tant que cause du problème, nous pensons qu’il est de notre devoir de rétablir l’équilibre de l’écosystème.

En réduisant la menace qui pèse sur la biodiversité, nous pouvons également améliorer la santé humaine, favoriser le développement durable et endiguer la crise climatique. La promotion de la biodiversité pourrait, en réalité, constituer un
excellent moyen de résoudre certains des problèmes majeurs auxquels est
confrontée l’humanité.

Quoi qu’il en soit, l’extinction de masse est déjà en cours. Il n’est plus l’heure d’en douter ; il faut plutôt s’interroger à présent sur les approches à adopter pour enrayer la perte de la biodiversité. Mais il y a de l’espoir. « Nous faisons partie de la solution » est le thème de la Journée internationale de la diversité biologique 2021 des Nations Unies. En agissant maintenant, nous pouvons donc changer les choses.

 

Agissons. Nous faisons tous partie de la solution.